[Review] Drevo – Tyrfing V2

Test et impressions :

Dimension :    35,9 x 13,5 x 3,8 cm
Poids :              760 g
Cable USB :    180 cm
Ce clavier est un Tenkeyless, il n’a pas de numpad, ce qui peut être un défaut pour certain, mais cela lui permet ainsi d’être bien plus compact et donc sera un avantage pour d’autres.
Nous l’avons choisi avec la configuration AZERTY / Blue switch car il allait être utilisé principalement pour écrire (et un peu jouer bien sûr ) et le moins que l’on puisse dire c’est que le bruit est au rendez-vous avec ces switchs OUTEMU.
Les touches bien qu’en ABS (Acrylonitrile butadiène styrène, plus cheap que les touches en PBT, mais moins couteuses) sont très agréables à utiliser, et la base en aluminium brossé du clavier est aussi agréable visuellement qu’à l’utilisation.

Les finitions sont aussi au rendez-vous avec un câble tressé et un port usb plaqué OR, le clavier est très loin de faire bas de gamme, bien au contraire.

 

Passons à ce qui fait le gros + de ce clavier : son logiciel ;
Disponible sur le site officiel de Drevo, il permet de tout configurer, de l’affectation des touches aux macros en passant bien sûr par le RGB.

 

Tout d’abord, l’affectation des touches. « Tyrfing V2 Gaming Keyboard » permet d’assigner des tâches à certaines touches, comme remplacer une touche par une autre, l’utiliser comme clic de souris, lui assigner des raccourcis Windows, ou lui dire d’ouvrir un logiciel, etc. Le tout 100% paramétrable par l’utilisateur.
Et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est au point, j’utilise personnellement les trois touches Prnt Sc / Scr Lk / Pause pour ouvrir Facebook, YouTube et fermer la session … et c’est vraiment sympa à utiliser.
Les macros aux contraires sont complètement ratées hélas, en effet, le logiciel est fait de manière à faire du qwerty. Si par exemple vous enregistrez azerty en macro, il sortira qwerty, si bien que je ne les utilise tout simplement PAS avec ce clavier, et c’est bien dommage

Le RGB rattrape bien la bourde des macros, entièrement paramétrable grâce au logiciel, il est possible de choisir une couleur fixe ou un « bel » effet arc-en-ciel et de choisir parmi les 14 modes d’éclairage, et il faut avouer que c’est bien réussi

 

La seule chose qui vient à manquer est le fait de ne pas pouvoir paramétrer la couleur de chaque touche individuellement, option très pratique en jeu

 

Le résultat est fluide et propre, et le logiciel fonctionne bien hormis quelques erreurs sans importance comme le fait de devoir sélectionner « couleur fixe » pour avoir un dégradé et inversement ou encore le fait d’avoir le visuel d’un clavier avec pavé numérique là où le TyrFing V2 n’en possède pas.

Ces réglages peuvent aussi être effectués à partir du clavier avec des combinaisons de touches entre FN, INSER, ORIG, PG PR, SUPPR, FIN, PG SV qui permettrons de choisir le mode d’éclairage, et les flèches directionnelles qui permettront de régler la vitesse et l’intensité lumineuse.

La touche FN permettra aussi d’ouvrir des raccourcis en la combinant avec les touches F1, F2, F3 … en haut du clavier
Personnellement, étant fan de tout ce qui est sobre et classe, je l’utilise au quotidien avec l’effet banderole blanche, et c’est ce qui est bien avec ce clavier, son logiciel lui permet d’être appréciable par n’importe qui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *