[Review] FSP – Windale 6

Unboxing et présentation:

Le Windale 6 nous arrive dans un emballage tout simple. Un carton qui semble presque plus petit que le ventirad lui-même, avec à l’intérieur un peu de mousse, le Windale au centre, le ventilateur d’un côté et le bundle dans un carton de l’autre.
Le ventirad mesure 165mm de haut, s’inscrivant d’emblée dans la plus haute catégorie, pour 120*80mm sans ventilateur. Le tout pèse 823g. Il dispose de 6 caloducs répartissant la chaleur dans 55 ailettes en aluminium toutes de noir vêtues. L’ailette supérieure porte le logo FSP, et on peut y voir sur les côtés le design de toutes ses collègues. On y trouve 4 petites encoches, certainement destinées à maximiser le frottement de l’air sur l’aluminium, et donc les performances de refroidissement.

Le bundle est complet mais sommaire : une backplate universelle, de la visserie utile aux différents sockets, 8 attaches en caoutchouc pour 2 ventilateurs et un petit sachet de pâte thermique.
Le ventilateur est un CS12P12, à LEDs bleues. Il fonctionne en PWM pour une vitesse maximale de 1600 RPM. Il paraît visuellement plutôt cheap, nous verrons dans les tests ce que disent les performances et le bruit.

On voit bien les 6 caloducs en U et le logo sur l’ailette supérieure
La plaque froide est de type direct contact, c’est-à-dire que les caloducs sont directement en contact avec le processeur. Sur le papier, tout du bon, la chaleur est envoyée directement dans les ailettes. Mais on ne peut s’empêcher de penser à un petit problème : le die d’un cpu Intel est un rectangle vertical relativement fin. La partie la plus chaude de l’IHS est donc normalement la colonne du centre. Mais avec le direct contact, cette colonne ne touche que 2 des 6 caloducs… Est-ce que finalement on n’y perd pas ? Nous tenterons de vérifier ça dans les tests à la fin de l’article.

Montage:

Le montage n’est ni trop complexe, ni vraiment simple, et se rapproche beaucoup du système que BeQuiet! a choisi pour le Pure Rock.

On peut voir l’intégralité du système de montage entre le radiateur et les slots de RAM
On installe la backplate, on glisse les 4 vis longues à travers la carte mère, puis on les verrouille en place à l’aide des entretoises en plastique noir. Cette étape est aussi simple (voir plus) à réaliser dans un boîtier que sur une table. Petit plus.
On installe ensuite les brackets correspondant à notre plateforme (Intel ou AMD), que l’on verrouille en place avec les vis à main.
Ensuite, on retire le petit autocollant de protection de la plaque froide, on dépose un petit grain de riz de pâte thermique au milieu du processeur, et on pose le ventirad dessus. Plus qu’à glisser la dernière barre au milieu, et la visser des deux côtés, en pensant bien à alterner pour écraser la pâte thermique uniformément. Je n’ose pas imaginer effectuer cette étape dans un boîtier… Mais à plat c’est très facile.

 

En terme de compatibilité, sans devoir prévoir de la RAM low-profile, il faut savoir que notre Ripjaws V passait tout juste sous le ventilateur. Et contrairement à un système de fixation classique, il n’est pas possible ici de décaler le ventilateur vers le haut. Avec le Windale 4 en revanche, qui a exactement le même système de fixation, on ne rencontre aucun problème de compatibilité.