[Review] BeQuiet! – Dark Base 700

Unboxing, extérieur et intérieur:

Le boîtier nous arrive dans un carton noir assez sobre, arborant une photo du boîtier, la marque et le nom du produit. Sur les côtés et au dos, quelques spécifications et fonctionnalités majeures.
A l’intérieur, en plus bien sûr du boîtier, le bundle contient une cage à disques durs supplémentaire (pour un total de 3), et toute la visserie nécessaire à la fixation des HDD, SSD et de l’alimentation. On y trouve également des scratchs pour le cable management.
De par son nom Dark Base, on sait tout de suite que l’on se situe dans le haut de gamme de la marque, et la première impression ne nous détrompe pas. Nous avons droit à une façade et un top en alu brossé de bonne qualité et une vitre latérale en verre trempé.
Le châssis et la porte controlatérale sont en acier, épais et solide comme on aime. On remarque que la porte arrière est unie comme sur le Pure Base 600, BeQuiet ont donc définitivement rompu avec leur tradition de laisser une ouverture dans toutes les portes. Ce n’est pas plus mal, puisque ces ouvertures n’avaient pas d’autre utilité que de casser la monotonie d’une face que l’on ne voit pas.
L’élément clé de l’extérieur du boîtier, qu’on ne manque pas de remarquer une fois le pc allumé, est la bande de LEDs RGB qui courre du top aux pieds avant, en suivant le contour des ouïes de ventilation.
Le front panel se situe sur le chanfrein entre le top et la façade, et comporte, en plus des classiques (power, reste, HDD led, 2*3.0), un USB 3.1 type-C, un bouton pour la gestion du RGB, et un rhéobus à 4 modes. Nous détaillerons ces deux points plus bas.
On constate des entrées d’air filtrées pas les ouïes de la façade et le dessous (sur toute la longueur), et une sortie par l’arrière. Le top peut accueillir des ventilateurs, mais la sortie d’air paraît très petite, ne se composant que des six petites ouvertures à l’arrière typiques des tops de BeQuiet!.
Tous les panneaux plein (top, façade et porte arrière) sont recouverts de mousse antibruit, comme toujours chez BeQuiet!.
A l’intérieur, quand on est un habitué de la marque, on prend un choc. Un cache-alimentation occupe tout le bas du boîtier, aucune cage HDD n’est présente à droite de la carte mère et BeQuiet! se sont également débarrassés des baies pour lecteurs CD.
A droite de la carte mère, des emplacements pour glisser des cages HDD sont présents, et obstrués par des caches plastique clippés. Le cache-alimentation est constitué d’un châssis en acier riveté au boîtier, et de cinq caches plastiques venant se clipper dessus. Ces plastiques, comme tous ceux que l’on trouve dans ce boîtier, sont d’excellente qualité, et même les clips que l’on penserait fragiles paraissent durables.
Le boîtier est livré avec un Silent Wings 3 140mm à l’avant, et un à l’arrière. Des emplacements supplémentaires sont disponibles pour un maximum de 3 à l’avant, 3 en top, 1 à l’arrière, 1 en bas, et même un sur le cache-alimentation.
Pour gérer tout ce petit monde, le boîtier comporte un hub PWM à l’arrière de la carte mère, relié au front panel. On peut alors choisir si les ventilateurs doivent être gérés par la carte mère (auto), ou sur trois vitesses différentes.
Sur le même PCB se trouve la gestion des LEDs. Celles de la façade du boîtier y sont branchées, et on dispose d’un connecteur pour rajouter une bande soi-même. Un connecteur pour carte mère est également présent, si on dispose d’un système Aura Sync, Mystic Light ou autre. Si on n’en dispose pas, le bouton Light du front panel fera office de contrôleur RGB, et défilera entre plusieurs modes, couleurs fixes et effet “respiration”. (dans l’ordre, blanc,rouge, vert,bleu, orange, violet, multicolore)

 

Enfin, à l’arrière, on remarque une nouvelle fonctionnalité à la mode : la possibilité de placer sa carte graphique à la verticale. BeQuiet! ne fournissent cependant pas de riser pour aller avec, il faudra se le procurer de son côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *